•  
  •  




www.lanouvelledoublehelice.ch

Auteur nouvelliste suisse né à La Chaux-de-Fonds, le 1 juillet 1965. Il réalisa un profond changement de perspective dans l'histoire de la nouvelle en réalisant de courts récits  dits en double hélice. Il est notamment l'auteur d'une théorie littéraire réalisée en 2000 et expliquant la structure en adn de la nouvelle. Trois écrits furent publiés en 2002 et 2004 chez R.G. Fischer Verlag à Frankfurt. Il s'agit en fait de quatre courtes nouvelles:Cauchemar Intergalactique, Mission Alpha , une Nuit d'Effroi et Le Facteur biologique publiée sur le web en Français. Le renvoi verbal en italique est en fait un renvoi à la structure de base de la génétique; le codon constitué de trois des quatre bases élémentaires A-T;C-G. Par un jeu de miroirs tout au long de la nouvelle et par l'introduction de l'infini Stéphane Schmutz construit son texte en double hélice.

Les nouvelles en double hélice peuvent être considérées comme un grand trempolin, qui permet l'introduction de l'équation d'Einstein en Biochimie et permet la découverte de l'immunité fonctionnelle de l'ADN. (I.F.ADN).

Après 20 ans de recherches, Stéphane Schmutz découvrit que le HIV-1 a une masse critique.

I.F.ADN=E=MC2

HIV-1 RCV=E=MC2


Schmutz Archives Online

L'Alien du Génome

www.lanouvelledoublehelice.ch

                                                            

                                  I.F.ADN=E=MC2


5                                                   

                                                 


                                                     www.lanouvelledoublehelice.ch


L'ADN invisible aussi appelé ADN Schmutz a été découvert le 27 avril 2007 par le scientifique Stéphane Schmutz après 25 ans de recherches. Il résulte de la réunion d'un ARN messager et d'un ARN antisense. Bien que cette découverte est relativement résente, on connaît maintenant précisément la structure chimique de cet ADN. Il comporte un ribose à la place du désoxyribose et de l'Uracile à la place de la Thymine. Les recherches se poursuivent sur cet ADN fortement impliqué dans l'inhibition de la réplication du HIV-1 dans les stratégies basées sur l'ARN. L'ADN invisible peut se définir comme un ADN inductif par opposition à un ADN constitutif. L'ADN invisible joue un rôle clée dans la réalisation du contre-virus.




                               

                                                                                

                                                           Stéphane Schmutz


                                                                         Des Fleurs pour  Algernon II   



                                                

                                     

                                                                                                                                


image-7694316-02A146MY.jpg






                

















             Stéphane Schmutz

         

      Des Fleurs pour Algernon II










Foundation for the Universal Knowledge







































Copyrights Schmutz Archives Online 2016





              


Pour Nathalie




















CHAPITRE I

Alice

Introduction



C'était pendant un bel été en 1983 à New York. Mademoiselle Kinnian s'occupe denouveau de l'un de ses patients schizophrène. C'était Charlie Gordon. Ce patient était particulier, il était non seulement extrêment intelligent mais également charmant. Mademoiselle Kinnian l'appréciait réellement.
-Charlie veux-tu que nous discutions de ces tests de QI?
-Mademoiselle Kinnian laissez-moi tranquille avec  ces tests de QI par un si bel après-midi.
-Nous devons néanmoins en discuter, selon ces tests tu possèdes un QI de 240, c'est le QI d'un génie.
-Cela ne m'intéresse pas.
-Et qu'est-ce qui t'interesse?
-Vous.
-Moi?
-Oui vous. Mademoiselle Kinnian est si peu personnel. Avez- vous un prénom Mademoiselle Kinnian?
-Oui Alice, mais nous nous éloignons des tests de QI.
Mademoiselle Kinnian fut un peu surprise lorsque Charlie Gordon saisit sa main.
-Alice, que diriez-vous si nous quitions ce café et que nous allions chez vous?
-Volontier Charlie.
Ils flanèrent un peu dans Central Parc.
-Alice sais-tu à propos d'Algernon?
-Que dois-je savoir à propos d'Algernon?
-Il me bat sans cesse aux échecs.
-Non je ne le savais pas, Charlie.
Ils s'approchèrent d'un banc et s'y asseyèrent. Leur visages étaient très

-
proches l'un de l'autre. Charlie embrassa Alice. Leure étreinte dura un long moment et soudain ils avaient pris une décision silencieuse.
L'apartement d'Alice était modeste. C'était l'apartement d'une psychologue. Charlie Gordon s'assit sur le canapé près d'une bibliothèque remplie de bouquins.
-Je vais nous chercher des boissons, jus d'orange cela te convient?
-Très bien.
L'attention de Charlie fut attirée par un petit livre dans la bibliothèque. Le titre en était Des fleurs pour Algernon par Daniel Keyes. La couverture montrait une petite souris et un labyrinthe.
-Algernon demanda Charlie?.Lorsque Alice revint avec les boissons.
-Oui effectivement dans le livre de Daniel Keyes Algernon n'est pas un chimpanzé, qui joue aux échecs mais une souris très intelligente qui parcours un labyrinthe. C'est un livre intéressant, tu devrais le lire un jour.
Charlie posa le livre sur la table. Ils s'embrassèrent denouveau. Leur étreinte dura un long moment. La main de Charlie s'avança sur la cuisse d'Alice et s'aventura le long de celle-ci sous la jupe.
-Viens lui dit Alice et ils quitèrent le salon pour se diriger vers la chambre.
Ils se déshabillèrent tout en continuant de s'embrasser et Alice attira Charlie sur le lit.





Le Lendemain


Le lendemain Charlie Gordon était assis seul à la terrasse d'un café. C'était denouveau une belle journée d'été. Il pensait à Alice. Il l'aimait. Elle devait le rejoindre bientôt.
Il buvait tranquillement son café en fumant une cigarette. Soudain il fut saisit d'un malaise, il eut un bourdonnement d'oreilles et sa vision se troubla. Il se leva brusquement et posa une main sur la table, effrayé.
Le serveur l'apperçut et lui demanda:
-Tout va bien Charlie?
-Oui tout va bien merci. Lui répondit Charlie en essayant de retrouver son calme. Il se rassit et le malaise s'atténua progressivement.
Il se demanda ce que c'était. Pour se changer les idées, il prit un exemplaire du New York Time sur une table voisine. Mais cela n'arrangea guère








la situation car le journal affichait en gros titre: De nouveaux morts de cette curieuse maladie. Charlie Gordon lut cependant l'article.
Lorsque Alice le rejoint, il avait la mine sombre.
-Bonjour Charlie tu n'as pas déjà oublé notre nuit ou bien?
-Non bien sûr que non, Alice. Lui répondit-il en l'embrassant.
-Bien j'avais quelques soucis.
-Alice, écoute. c'est vrai que la nuit dernière était formidable mais je vais être très occupé à Columbia.
-Comment ça très occupé, plus que d'habitude?
-Très occupé.
-Bien dans ce cas on se voit le soir pendant ton temps libre.
- Oui Alice. Je t'aime Alice.
-Moi aussi je t'aime Charlie.



Columbia

-Merci Monsieur Gordon d'avoir choisi Columbia pour vos recherches. Dit le Professeur Nemur.
-C'est un plaisir répondit Charlie Gordon.
-Ainsi vous avez l'intention d'étudier la découverte du Professeur Luc Montagnier. Nous avons certes découvert le virus mais nous ignorons tout de cette curieuse maladie. Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches Monsieur Gordon.
-Merci répondit Charlie.
Charlie Gordon faisait des recherches au microscope électronique sur cette curieuse maladie. Et soudain il trouva le virus. Un virus redoutable. Il semblait infecter les lymphocites T.
Puis Charlie prit prudemment un petit flacon de sa poche et réalisa un second frotis, qu'il plaça sous le microscope électronique. C'était son propre sang que Charlie Gordon examinait au microscope électronique.
Et soudain il découvrit le virus.
-Oh Merde !, dit-il à voix basse.
Il était lui-même infecté du virus et selon l'article, qu'il avait lu Alice était probablement également infectée par le virus. Il éteignit le microscope électronique.


-Comment était ta journée?
-Pas formidable.
-Veux-tu écouter un peu de musique?
-Oui volontier.
-U2 with or without you? Cela te convient.
-Oui.
La musique de U2 retentit dans le salon.
Charlie essayait de se détendre.
Souhaiterais-tu danser?
-Oui pourquoi pas.
Alice et Charlie dansèrent sur le hit de U2.
Charlie resentit la chaleur d'Alice et entendit battre son coeur.
-Je t'aime Alice.
-Je le sais Charlie.



Charlie Gordon était en discussion avec le Docteur Strauss.
-Ainsi il s'agit d'un virus.
-Oui dit le Docteur Strauss il infecte les Lymphocytes T et après un temps de latence, il détruit le système immunitaire.
-Il semble que c'est un virus à ARN. Dit Charlie Gordon.
-Oui très probablement qu'il réalise un ADN pour s'introduire dans les lymphocytes.
-Il réalise un ADN? Demanda Charlie Gordon.
-Très probablement. Répondit le Docteur Strauss
-Peut-on freiner son cycle réplicatif?
-Comment donc?
-Merci Docteur Strauss pour votre aide.
-C'est un plaisir Monsieur Gordon.
















SAL9000

Dans une salle de l'université, il y avait un ordinateur très spécial. C'était SAL9000. Cet ordinateur n'avait pas de clavier. Il avait juste un oeil rouge, qui observait le monde extérieur. Cet ordinateur n'était jamais éteint, il fonctionnait continuellement. Charlie Gordon pénétra dans la salle. Il s'assit à une chaise droit devant l'oeil rouge de l'ordinateur. Il s'alluma une Lucky Strike et fuma tranquillement sa cigarette devant l'ordinateur.
-Bonjour SAL
-Bonjour Monsieur Gordon
La voix ressemblait à celle d'une femme indienne très cultivée avec un léger accent occidental.
-J'ai besoin de votre aide SAL.
-C'est pour moi toujours un plaisir de travailler avec les humains. A propos est-ce vrai qu'Algernon vous bat toujours aux échecs, Monsieur Gordon?
-Oui, c'est vrai SAL.
-J'aimerais bien jouer un jour avec lui.
-Si l'occasion se présente pourquoi pas. Mais pour le moment j'aimerais bien écouter un peu de musique SAL, si vous le voulez bien.
-Naturellement que voulez-vous écouter, Monsieur Gordon?
-Que diriez-vous de U2 "With or without you"?
-Un bon choix, Monsieur Gordon.
Charlie Gordon écoutait la musique de U2 en fumant ses cigarettes. Il pensait à Alice.


SAL9000 ressentit la nervosité de Charlie Gordon.
-Avez vous des problèmes Monsieur Gordon, si je peux me permettre?
--Nous y venons tout de suite SAL, répondit Charlie Gordon.
-SAL avez-vous déjà entendu parler de la découverte du Professeur Luc Montagnier?
-Bien sûr Monsieur Gordon. Le Professeur Luc Montagnier a découvert un virus à ARN qui infecte le système immunitaire.
-Oui SAL. Existe-t-il un moyen de freiner le virus?
-Pour le moment non.
-Essayez encore SAL.
-Peut-être par un enzyme.
-Oui SAL et selon vous quel enzyme pourait freiner le virus?
-Je n'en vois qu'un l'ARN polymérase.
-Oui SAL et comment arrivez-vous à cette conclusion?
-L'ARN polymérase transcrit le brin ADN du virus et réalise des messagers. Ainsi on peut freiner le virus, Professeur Gordon.
-Merci SAL j'apprécie. Pouvez-vous me montrer l'enzyme?
-Bien sûr Professeur Gordon. Et une image de l'enzyme apparut.
Charlie Gordon étudia l'enzyme.



                                                         Au Soir

Charlie Gordon rencontra Alice le soir. Ils allèrent souper dans un restaurant. C'était une agréable soirée. Alice et Charlie s'amusèrent.
Elle lui raconta tout ce qu'ils pouvaient faire ensemble à New York.
Charlie était détendu et appréciait sa présence. Il l'aimait, c'était la femme de sa vie. Alice portait une jolie robe et avait une ravissante coiffure. Elle était très élégante et rafinée. Charlie s'était aussi pour l'occaasion très élégamment habillé.










-Comment va ton travail à Columbia?                                                                                             
-Cela va très bien.
-On se voit tellement tard le soir.
-Je sais.
-Et sur quoi travailles-tu exactement?
-Rien de particulier, je cherche à ralentir le cycle réplicatif d'un virus.                                                                    CHAPITRE II
-Cela a l'air passionnant. Et as-tu trouvé la solution?
-Oui                                                                                                                                                                                    Dans le Laboratoir de Biochimie
-Et qu'elle est la solution?
-En résumé une enzyme réussit à réaliser au virus des messagers artificiels.
-Et cela suffit pour freiner le cycle réplicatif du virus?
-Oui
-C'est formidable!
Il était tard le soir et soudain retentit dans le restaurant la musique de U2.
C'était le hit "With or without you".
-Cétait arrangé, n'est-ce pas Charlie?
-Oui veux-tu danser?
-Volontier
Charlie et Alice dancèrent un slow sur le hit de U2. Ils s'embrassèrent
dans une longue étreinte.
Ils quittèrent le restaurant et gagnèrent l'apartement d'Alice.
Ils étaient l'un contre l'autre sur le canapé et écoutèrent toujours U2.
Charlie s'endormit de fatigue.